blog - C’est l’heure du thé

C’est l’heure du thé
Mar 5, 2020
partager

Le thé existait déjà il y a 5.000 ans. Depuis que les premières feuilles de thé ont été infusées en Chine il y a des milliers d’années, le thé nous offre une boisson d’une grande diversité d’arômes et d’un potentiel de santé. Sans le thé, il n’y aurait jamais eu de kombucha. Mais qu’est-ce que le thé exactement?

Dans ce blog nous plongeons dans le monde incroyable du thé ! Accompagnez-nous dans notre voyage vers l’Est et prenez connaissance de la plus vieille boisson au monde.





Qu’est-ce que le thé ?

Vous devez savoir que le thé provient d’une plante, mais saviez-vous qu'elle porte le nom de Camellia Sinensis? Les thés extraits ce ces feuilles sont ce qui s’appelle les "vrais thés". Il existe deux variétés majeures de cette plante de thé, Camellia sinensis var. Sinensis et Camellia sinensis var. Assamica. La majorité des variétés de vrais thés, tels le blanc, le vert, le oolong et le thé noir sont extraits de l’une ou l’autre. Le procédé pour obtenir les différents niveaux d’oxydation des feuilles de thé détermine le thé.





Types de thé

Il y a plusieurs types de thé. Le premier est le "vrai thé" ou infusion provenant uniquement des feuilles de la plante Camellia sinensis . Le second est le "thé à base de plantes" (ou tisane), dans lequel on infuse également des épices, des herbes, des fleurs, des brindilles et des racines. Le troisième est le "thé aromatique" qui est une combinaison de vrai thé et de tisane. Un exemple bien connu est le  Earl Grey (thé noir avec orange bergamote).

Aujourd’hui, nous nous focalisons sur les vrais thés. Il en existe cinq variétés: le thé blanc, le thé vert, le thé oolong, le thé noir et le thé pu-erh. Notons que ces thés proviennent de la même plante, mais ils diffèrent largement en saveurs, arômes et apparences. Le thé blanc est délicat et léger tandis que le thé noir est intense, âcre et franc. Comment ces thés peuvent-ils autant varier, alors qu’ils viennent de la même feuille ? La réponse se trouve dans le procédé.

Certains vrais thés comme le oolong et le noir sont oxydés. Ce procédé consiste à ajouter des enzymes pour activer l’oxydation, ce qui noircit les feuilles. D’autres thés, comme le blanc et le vert en sont protégés. Ce qui résulte en un thé plus doux, plus naturel et d’une saveur terreuse. Puher est une variété de thé fermenté produit dans le Yunnan, province de Chine. La fermentation dans le contexte de la production implique une fermentation microbienne et une oxydation des feuilles qui sont par après séchées et enroulées. Les feuilles de thé sont âgées de 10 ou 15 ans. La plus grande qualité est acquise à 50 ans.

La plupart des kombucha sont fait de thé vert ou noir. Yugen combine les deux pour obtenir plus de saveurs et d’actions bénéfiques.

Histoire du thé

L’histoire du thé débute un peu comme toutes avec une légende mystique. En 2737 avant J.C., l’empereur chinois Shen Nong découvre le thé par accident. Un peu comme dans toutes les histoires, les feuilles de thé atterrissent dans le pot d’eau bouillante de l’Empereur. Et c’est ainsi que débute la longue histoire d’amour du thé.

Vu sa grande popularité en Chine, il est normal qu’il mit ses marques hors des frontières. Les moines du Japon, les fameux  Saichō amenèrent des grains de thé de Chine au Japon au début du 9 éme Siècle. Cependant, il fallut 300 ans avant que les plantations prennent assez d’ampleur pour avoir son succès au Japon. La méthode la plus populaire pour préparer le thé consistait à moudre les délicates feuilles vertes en poudre à l’aide d’un moulin. Cette poudre, appelée Matcha au Japon, devint la base ancestrale de la cérémonie traditionnelle du thé (Chanoyu),et fut popularisée par le moine Zen Eisai.

Comme le thé devient très populaire en Chine et au Japon, il est normal que le kombucha ait pris ses racines dans ces contrées asiatiques. Une légende raconte l’histoire du docteur coréen  'Komu-ha' envoyé pour guérir l’empereur japonais Inyoko à l’aide de thé fermenté. Certaines histoires mentionnent que les Samouraïs buvaient du kombucha afin de préserver leur vie et leur santé…





A votre bonne santé

Le thé se trouve sur la liste des 10 boissons les plus saines. Il contient une variété de produits chimiques et de composants qui contribuent à sa saveur et à ses valeurs bénéfiques. Beaucoup d’études scientifiques prouvent les bienfaits du thé…* La plupart des composants sont les polyphénols et les catéchines, deux types d’antioxydants.

Les polyphénols prennent 30 % du poids du thé séché. La plupart de ces polyphénols sont des flavonoïdes et des tannins. Produits par la plante, ils possèdent la capacité d’immuniser.

Les tannins procurent également la saveur des thés. Les flavonoïdes contiennent des antioxydants comme les EGCG, qui procurent beaucoup de bienfaits. Ces antioxydants aident à éliminer les radicaux libres qui causent le stress oxydatif, en d’autre termes la ‘’rouille’’. Ce qui conserverait notre jeunesse et nous protégerait de certaines maladies neurologiques.

La composition chimique des thés diffère selon le type de thé et du procédé impliqué. Les thés produits diffèrent selon la durée du procédé, thé blanc et vert qui contiennent un montant de polyphénols presque aussi élevé que les feuilles fraîches. Les thés oxydés, thé oolong et le thé noir ont une teneur en polyphénols plus faible. 

Les composants du catéchine aide à régulariser la pression sanguine, à perdre du poids et à nous protéger de certaines maladies cérébrales. Certains de ces composants, inclus un des plus puissant, ne sont présents que dans le thé. Le catéchine est de plus en plus associé à la diminution de risques de maladies cardiaques et de troubles neurologiques.

Comment est-il produit?

Le thé est cultivé dans une douzaine de pays à travers le monde. Les producteurs principaux sont la Chine, l’Inde, le Sri Lanka et le Kenya. En fait, la Chine et l’Inde sont responsables de plus de 60% de la production mondiale. L’Inde est le plus important producteur de thé noir, tandis que le Japon et la Chine sont les plus grands producteurs de thé vert.









Les feuilles de thé ne sont pas récoltées de la plante avant qu’elle n’ait atteint l’âge de trois ans. Les feuilles de thé sont cueillies à la main, les machines abîmes trop les feuilles, altérant ainsi la qualité du thé. Les récoltes ont lieu n’importe où et plusieurs fois par an , dépendamment du type de thé. Les récoltes s’appellent les effeuillages,  ce qui se réfère à la pousse des nouvelles feuilles. Le premier effeuillage  a lieu chaque printemps, tandis que le dernier en principe en automne.

Les récolteurs cueillent les feuilles manuellement et les déposent dans un grand panier en osier. Lorsque les paniers sont pleins, les feuilles sont transportées vers une installation de traitement. Les feuilles y sont blanchies, oxygénées et séchées selon la sorte de thé à produire.









Voilà, maintenant que vous en savez plus sur le thé, il est temps de vous préparer une bonne tasse, asseyez-vous, relaxez et profitez de toutes les merveilles que vous offre cette boisson. A votre santé!