blog - Herbes, épices & tout ce qu’il y a de meilleur

Herbes, épices & tout ce qu’il y a de meilleur
Mar 5, 2020
partager

Un petit retour dans l’Histoire nous permet de constater que l’emploi des herbes est aussi vieille que l’humanité. A travers les âges, l’ humain les a employées pour se nourrir, s’habiller, confectionner des matériaux et des remèdes. Dans ce blog nous essayons d’éclaircir ce monde fascinant des herbes et pourquoi vous retrouvez certaines d’entre elles dans votre kombucha.

Les ingrédients du kombucha

Bien que la définition de kombucha en tant que ”thé fermenté” soit plus que claire, il existe quelques différences en ingrédients dans la préparation du kombucha. 

Les ingrédients de base du kombucha sont eau, thé, sucre, bactéries et levure. On emploie généralement un mélange de thé vert et/ou noir. Mais, Yugen Kombucha ne s’arrête pas ici. L’infusion de thé noir et vert est complétée par l’incorporation d’un mixage de quatre herbes aromatiques et curatives. 

Les thés à base de plantes, ou plus proprement dit « les tisanes » méritent une place dans le monde fascinant des thés. Les infusions de tisanes sont à base de fleurs, de racines, de tiges et également de fruits. La variété de thé vert et noir est immense. Donc pourquoi vous limitez au thé traditionnel alors qu’il existe un monde de diversité de choix ?





Marigold flowers

L’histoire des herbes et des plantes

Un petit retour dans l’histoire nous attarderons dans le monde des plantes médicinales. L’histoire de l’humanité est indéniablement liée à l’emploi des herbes à terme curatif, à une expérience basée sur erreurs et découvertes afin de définir leurs valeurs bienfaisantes. Evidemment, ce ne fut pas facile, parfois dangereux. Imaginez-vous en train d’extraire un breuvage d’orties piquantes ou de ciguë mortel (la fameuse plante qui aurait tué Socrate). Même certains aliments contiennent des toxines. Les pépins de pomme renferment des glucosides cyanotiques, un faible poison. 200 pépins ou 20 pommes suffiraient à provoquer une intoxication.

Chaque civilisation, de la Mésopotamie, à l’ancienne Egypte, de la Grèce et Rome à l’Inde, la Chine et plus tard les Amériques ont apporté leur contribution à la banque de données toujours en évolution des plantes médicinales. Beaucoup de livres ont été rédigés par des herboristes mondialement connus tels Hippocrate, “ le père de la médecine de l’Ouest” ou Dioscorides dont le livre 'De Materia Medica ‘fut employé pendant plus de 1500 années…





Manuscript of De Materia Medica

Au temps de Dioscorides  (il y a 2000 ans), la tendance fascinante de la 'Doctrine of Signatures' se développa dans le monde entier. Il y était écrit que les herbes ressemblant à certaines parties du corps étaient employées par les herboristes pour soigner justement les organes y ressemblant. Par exemple, l’herbe 'Eyebright' ressemblant à la forme de l’“il fut appliquée pour soigner une infection à l’“il. De même l’herbe 'Liverwort', dont la forme, avec un peu d’imagination ressemblerait au foi, aurait soigné les maux relatifs aux maladies du foie.





Eyebright flower

Durant le XVI éme et XVII éme  siècle la doctrine fut répandue dans tout l’Ouest. Cette persistance était surtout due à notre société religieuse. Dieu avait créé certaines plantes ressemblant aux organes humains comme un indice et nous devions y répondre. Une vue anthropologique plutôt dangereuse, qui termina en diverses désinvoltures.

A présent, grâce aux recherches scientifiques, nous savons que cette théorie ne révèle pas la vérité. Vers la fin du XIX éme  siècle la plupart de ces plantes médicinales fut petit à petit bannie en faveur de l’évidence des drogues pharmaceutiques, dont la plupart originaire du monde des plantes. Par exemple l’aspirine (extraite de l’écorce de saule), digoxine (provenant de la digitale pourprée), quinine (extraite de l’écorce de quinquine), et la morphine (du coquelicot d’opium). Des 177 drogues approuvées dans le monde entier pour le traitement du cancer, plus de 70% sont basées sur des produits naturels. *

La synergie des herbes

Autant nous aimons consommer notre kombucha à base de plantes, nous ne le recommanderons pas pour guérir du cancer. Mais nous sommes très fiers de nos ingrédients organiques dans chacun de nos arômes. Chaque herbe, fleur, tige, racine ou fruit peut contribuer à élever l’ensemble potentiel de notre brassage. Lorsque nous créons une recette nous veillons à une parfaite synergie des ingrédients. Certains ingrédients sont excellents mais encore meilleurs en mariage avec d’autres.

Par exemple, le gingembre pressé à froid et le jus de limon frais sont mélangés au souci, aux graines de coriandre et de sureau afin de créer l’ultime « élixir de la vie ».Ce mélange épicé procure du combustible supplémentaire à votre feu intérieur et le transforme en un enfer rugissant. Il va remonter votre niveau énergétique. 

Au total, Yugen emploie 20 herbes différentes afin de brasser ses 5 arômes. Chaque herbe crée un arôme unique. Evidemment, chaque herbe est employée en différente quantité. Certaines créent un arôme très prononcé et domineraient le profil de saveurs si employée en forte quantité.

Chaque herbe procure une substance nutritive tels les amers, les tannins, les huiles essentielles, les flavonoïdes, les acides, les vitamines et minéraux qui peuvent avoir des priorités anti-oxydatives, antihypertensives, anti-inflammatoires, antidiabétiques, antimicrobiennes et thérapeutiques.* Le thym (dans notre arôme cerise - thym) par exemple contient du thymol et du carvacrol, qui sont bénéfiques aux voies respiratoires, et de l’acide caféique et de l’acide chlorogénique qui facilitent la digestion.





Kombucha sans additifs

La plupart des marques de kombucha offre de différents arômes. Mais pas toutes les marques créent leurs propres arômes de la même façon. Yugen choisit délibérément d’employer uniquement des ingrédients 100% naturels. Contrairement à certaines autres marques vous ne trouverez aucun additif, arôme ou extrait dans la liste de nos ingrédients.









Vous ne trouverez aucun élément alternatif dans notre procédé. Tous nos goûts sont créés en utilisant “que” du thé séché, des herbes et jus (pressé à froid si possible). Nous évitons au possible tout aliment traité. De cette manière nous préservons le maximum de composants biologiques dans nos brassages. Par exemple pour créer notre arôme Pomme Menthe, nous utilisons uniquement du pur jus de pommes organique et des tas de menthe verte séchée, un tas de romarin, quelque peu de fleurs de sureau et juste un peu d’ortie. En résulte une infusion équilibrée avec une allusion de fraicheur d’herbe en fleur. Il est naturellement plus facile et moins coûteux d’ajouter quelques gouttes d’arômes. Nous ne voulons tout simplement pas d’artifice dans notre brassage de première qualité.

Allez-y et choisissez votre kombucha avec sagesse !